RSE Grand Est | Verbatim Société Générale
15927
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15927,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,transparent_content,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Verbatim Société Générale

Pour quelle(s) raison(s) votre entreprise a-t-elle décidé de s’investir sur les champs de la RSE et de l’innovation sociale ?

Société Générale s’est développée en Alsace depuis 1881 et compte aujourd’hui 33 agences sur le territoire du Bas Rhin. Nous sommes donc implantés au cœur et à proximité des quartiers prioritaires de la ville. En outre, notre activité, qui consiste notamment à financer l’activité économique et les projets de nos clients, nous incite à nous investir dans le développement économique des territoires ainsi qu’à contribuer à l’insertion professionnelle, et plus particulièrement celle des jeunes.

Quel est le rôle du responsable RSE au sein de votre entreprise ?

Son rôle est de 2 ordres : interne et externe. En interne, il s’agit de sensibiliser les collaborateurs et managers à ces questions, pour les inciter à les prendre en compte au quotidien. En externe, il s’agit de rencontrer les acteurs locaux, pour identifier les actions qui pourraient être menées.

Quel est le rôle du responsable RSE au sein de votre entreprise ?

Son rôle est de 2 ordres : interne et externe. En interne, il s’agit de sensibiliser les collaborateurs et managers à ces questions, pour les inciter à les prendre en compte au quotidien. En externe, il s’agit de rencontrer les acteurs locaux, pour identifier les actions qui pourraient être menées.

Quelles ressources (humaines, matérielles) et quels outils sont à votre disposition ?

Sur le sujet, la 1ère ressource est en chacun d’entre nous. L’envie de se montrer solidaire, de se montrer responsable, est un moteur fort qui permet de trouver des volontaires au sein de l’entreprise. Je prendrai pour exemple l’association Talents et Partage, fondée par des salariés de Société Générale, qui accompagnent des projets associatifs.

Au niveau de l’entreprise, la démarche est accompagnée par la direction du RSE et du développement durable, qui est rattachée à la Direction Générale. Elle anime une communauté de contributeurs RSE et coordonne les actions. Elle facilite les échanges et la généralisation des bonnes pratiques.
Afin d’analyser les progrès de la démarche, le groupe dispose d’un outil de reporting RSE « Planetic Reporting », auquel participe plus de 1200 personnes, afin de consolider et d’analyser des indicateurs RSE.

Comment votre entreprise mobilise t elle ses effectifs sur des actions RSE ?

Plusieurs types d’actions sont menés :

  • En termes d’informations, un intranet permet à l’ensemble des collaborateurs du groupe de s’informer sur les bonnes pratiques et les évènements ;
  • Et des sensibilisations, en cours d’années ou durant les semaines du développement durable ou de la finance solidaire ; qui permettent de sensibiliser les collaborateurs à ces enjeux;
  • Le programme Life at Work, lancé en 2015, qui vise a améliorer la qualité de vie au travail ;
  • Les trophées Innov’Groupe permettent de valoriser des initiatives innovantes RSE. Ainsi en 2015 a été primée une offre de placement de trésorerie socialement responsable pour entreprises ;
Quelles sont les thématiques les plus plébiscitées, et pourquoi ?

Des rencontres avec des personnes de la société, extérieures à l’entreprise, sont souvent très appréciés car permettant de s’ouvrir.

Quelles sont les actions emblématiques réalisées en 2016 ?

A Strasbourg, je pense notamment à un déjeuner-rencontre organisé avec le délégué de Nos Quartiers ont du Talent, à une sensibilisation au handicap via une rencontre avec une championne handisport et des ateliers organisés avec le comité départemental handisport ou avec IMS, à un partenariat mis en place avec Pôle Emploi pour présenter les métiers de la Banque ou encore un déjeuner rencontre organisé avec un chercheur du CNRS venu nous parler de l’avancement de ses recherches dans le domaine des antibiotiques.
On peut également signaler la mise en place en 2016 au niveau du groupe de produits d’épargne solidaire, qui ont permis de verser 1 800 000 euros à 49 associations. Un exemple de produit : les cartes bancaires caritatives ou entrepreneurs: à chaque paiement par carte effectué par un de nos clients, la banque verse 5 centimes à une association.